Danone revend ses actions Yakult

Le groupe Danone, géant de l’alimentaire français, a revendu la semaine dernière la totalité des actions qu’il possédait encore dans le capital du japonais Yakult Honsha. Cette vente met fin à presque vingt ans de participation du groupe français dans le capital du spécialiste japonais des probiotiques.

Au plus fort de sa participation en 2003, Danone possédait 20% des actions Yakult. En 2018, il en avait revendu 14% pour plus d’un milliard d’euros. Avec la transaction de la semaine dernière, le groupe français empoche 58 milliards de yen, soit environ 470 millions d’euros, pour les 6,61% restants de sa participation dans Yakult. Selon le communiqué de presse de Danone, cette vente va contribuer au renforcement de sa solidité financière. 

Les deux sociétés, bien qu’elles aient chacune leur propre marque de probiotiques (Actimel pour Danone, Yakult pour Yakult Honsha), sont des partenaires de longue date. Elles ont d’ailleurs déclaré qu’elles allaient poursuivre leurs partenariats commerciaux, notamment via leurs joint-ventures en Inde et au Vietnam.

Le groupe Danone est un des acteurs mondiaux sur le marché de l’alimentaire avec plus de 100 000 salariés et un chiffre d’affaires  de 25,3 milliards d’euros l’an dernier.  Actimel est une des marques phares du portefeuille du groupe, avec les yaourts Danone ou les eaux Volvic et Évian notamment.

Yakult Honsha a réalisé un chiffre d’affaires de 406 milliards de yen en 2019 (3,2 milliards d’euros), emploie trois mille personnes environ et possède des filiales dans une trentaine de pays. Le groupe est un des pionniers des probiotiques puisqu’il lança sa célèbre boisson en 1935. Il s’en vend chaque jour dans le monde plus de 40 millions de bouteilles selon la société. Une partie de ces ventes est livrée à domicile par les non moins célèbres Yakult Ladies, au nombre de 80 000 dans le monde.

Lexique : une marque phare

« Actimel est une des marques phares du portefeuille du groupe, avec les yaourts Danone ou les eaux Volvic et Évian notamment ».

Un phare est une tour avec un système d’éclairage puissant qu’on trouve en bord de mer. En diffusant de la lumière, le phare permet aux bateaux de se situer par rapport aux côtes et de naviguer ainsi en sécurité. C’est aussi le système d’éclairage qu’on trouve à l’avant des véhicules (voitures, vélos, etc.). Dans les deux cas, le phare est un objet qui diffuse de la lumière, un objet qui brille et qu’on voit bien de loin. 

Le nom « phare » peut également être utilisé après un autre nom (comme dans l’article avec « des marques phares ») et il se comporte alors comme un adjectif. Dans ce cas, il signifie « qui brille particulièrement » ou « qui a beaucoup de succès« . 

Danone possède des centaines de marques. Parmi ces marques, certaines sont particulièrement performantes, se vendent beaucoup plus que les autres. Ce sont les marques phares du groupe. 

Comme le nom « phare » a ici le rôle d’un adjectif, il s’accorde avec le nom. « Marques » étant au pluriel, « phares » aussi est au pluriel. 

L’orthographe avec un tiret est aussi possible : une marque-phare, des marques-phares. 

Grammaire : non moins célèbres (comparaison)

« Le groupe est un des pionniers des probiotiques puisqu’il lança sa célèbre boisson en 1935. (…) Une partie de ces ventes est livrée à domicile par les non moins célèbres Yakult Ladies, au nombre de 80 000 dans le monde ».

L’adverbe « moins » utilisé avec un adjectif (entre autres), sert à établir une comparaison. Il est le plus souvent utilisé sans la négation « non ». Par exemple :
« Les Yakult Ladies sont moins célèbres que la boisson Yakult ». 

Mais ici, je veux justement exprimer l’idée exactement inverse, c’est à dire que :
– les Yakult Ladies sont aussi célèbres que la boisson 
ET PEUT-ÊTRE MÊME QUE
– les Yakult Ladies sont plus célèbres que la boisson

Le fait d’utiliser l’expression « non moins » me permet d’exprimer cette double possibilité.

Attention : je peux utiliser cette formulation « non moins célèbres » parce que je viens juste de parler de la célèbre boisson. Je n’ai pas besoin de repréciser que je compare les Yakult Ladies à la boisson car les deux phrases sont dans le même paragraphe. 

Si ça n’était pas le cas, je devrais trouver une autre façon de dire la même chose, en utilisant par exemple la construction « au moins aussi + adjectif + que » : 
« Une partie de ces ventes est livrée à domicile par les 80 000 Yakult Ladies de la société, au moins aussi célèbres que la boisson elle-même ». 

Crédit photo : Site internet Yakult.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

ARTICLES RECENTS

Pause de Pâques

Je fais une petite pause pour les vacances de Pâques. Rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle publication. Photo :

CONTINUER »