Le procès Ghosn débute à Tokyo

Le procès « Carlos Ghosn » s’est ouvert hier matin en l’absence du principal intéressé. Après la fuite rocambolesque de l’ancien patron de Renault-Nissan-Mitsubishi au Liban en fin d’année dernière, c’est son proche collaborateur Greg Kelly qui doit répondre seul aux accusations du procureur de Tokyo.

Le dirigeant américain est accusé d’avoir mis en place un système de paiement de salaires différé dans le but de doubler la rémunération de Carlos Ghosn. Pour la période allant de 2010 à 2017, Ghosn aurait ainsi pu recevoir 9,1 milliards de yens (72 millions d’euros) supplémentaires au moment de son départ du groupe automobile.

Selon l’accusation, Kelly, Ghosn et le groupe Nissan ont caché ce système aux autorités japonaises alors que, depuis 2010, les entreprises du pays doivent déclarer toutes les rémunérations reçues par leurs dirigeants gagnant plus de 100 millions de yens par an (800 000 euros). Kelly, un ancien avocat, a décidé de combattre les accusations du procureur de Tokyo en plaidant « non coupable » hier. Il a également défendu son ancien patron Carlos Ghosn, en le décrivant comme un « dirigeant extraordinaire ».

Le groupe Nissan, également accusé des mêmes crimes en tant que personne morale, a décidé de plaider « coupable ». Plusieurs dirigeants du groupe, dont certains ont signé un accord avec le bureau du procureur de Tokyo qui les protège dans le cadre de ce procès, témoigneront dans les prochains mois.

Le procès devrait durer jusqu’à l’été 2021, au moins. Les chances de Kelly d’être acquitté semblent assez faibles. Plus de 90 % des accusés plaidant « non coupable » au Japon sont  en effet condamnés.

Lexique : une personne morale

« Personne morale » est un terme de droit qui définit un ensemble d’individus (personnes physiques) regroupées dans une organisation (une entreprise par exemple). Cette personna morale a une existence légale, avec des droits et des obligations spécifiques qui sont différents des droits et des obligations des personnes physiques. 

Ici, dans le cadre du procès Ghosn, Greg Kelly est accusé en tant qu’individu ou personne physique alors que Nissan est accusé en tant que personne morale. 

 Il y a des personnes morales de droit privé (entreprises, associations) et des personnes morales de droit public (par exemple l’État ou une région). 

Grammaire : le participe présent / proposition relative

« Selon l’accusation, Kelly, Ghosn et le groupe Nissan ont caché ce système aux autorités japonaises alors que, depuis 2010, les entreprises japonaises doivent déclarer toutes les rémunérations reçues par leurs dirigeants gagnant plus de 100 millions de yens par an ».

Quand le participe présent est placé après un nom (ici « dirigeants »), il a exactement la fonction d’une proposition relative qui commencerait avec « qui ». 

On pourrait tout aussi bien dire :

« Selon l’accusation, Kelly, Ghosn et le groupe Nissan ont caché ce système aux autorités japonaises alors que, depuis 2010, les entreprises japonaises doivent déclarer toutes les rémunérations reçues par leurs dirigeants qui gagnent plus de 100 millions de yens par an ».

L’utilisation du participe présent comme une proposition relative permet de varier le style et d’être un peu plus léger à utiliser dans des phrases déjà longues comme ici. 

Le participe présent est invariable : pas de « s » à « gagnant » dans « … les dirigeants gagnant plus de 100 millions de yens par an ».

Formation du participe présent : base ou radical du verbe + « ant ».
Gagner -> gagnant / Travailler -> travaillant

3 participes présents sont irréguliers :
être -> étant / avoir -> ayant / savoir -> sachant.

Crédit photo : groupe Nissan

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

ARTICLES RECENTS

Pause de Pâques

Je fais une petite pause pour les vacances de Pâques. Rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle publication. Photo :

CONTINUER »