Décathlon reste l’entreprise préférée des Français

Le Journal du Dimanche vient de publier les résultats de son sondage annuel sur les entreprises préférées des Français. Réalisée en collaboration avec l’institut de sondage Ifop, cette enquête classe les entreprises françaises en fonction des critères suivants : l’amélioration de la vie des Français, le fait de donner une bonne image de la France, le poids dans l’économie française, l’innovation, l’engagement pour la protection de l’environnement et la gestion des ressources humaines.

La chaîne de magasins d’articles de sport Décathlon reste solidement installée sur la première marche du podium, suivie par le constructeur automobile Peugeot comme l’an dernier. En troisième position, le fournisseur d’électricité EDF prend cette année la place occupée par Renault en 2019.

Le top 10 comprend quatre enseignes de distribution : Décathlon, E. Leclerc (supermarché), Leroy Merlin (bricolage) et Yves Rocher (cosmétiques). Il inclue aussi trois constructeurs automobiles (Peugeot, Renault, Citroën) et EDF, Danone (alimentaire) et Airbus (aérien). Les marques de luxe françaises, très appréciées à l’étranger, sont plus bas dans le classement avec, par exemple, Chanel en 22ème position, Dior en 26ème position et Louis Vuitton en 42ème position.

La société Décathlon est le leader mondial de la distribution d’articles de sport. Créée en 1976, l’entreprise basée près de Lille a développé une stratégie d’intégration verticale à l’origine de son succès. L’entreprise a ainsi créé ses propres marques qui représentent aujourd’hui l’essentiel de son activité.

Décathlon a réalisé un chiffre d’affaires de 12,4 milliards d’euros en 2019, soit 9% de plus qu’en 2018. La France représente environ un tiers de son activité et la société est présente presque partout dans le monde avec plus de 1 600 magasins, ainsi que ses sites internet. En 2019, le distributeur s’est implanté au Japon avec l’ouverture de deux magasins (Osaka et Tokyo) et un site internet.

Lexique : une intégration verticale

« Créée en 1976, l’entreprise basée près de Lille a développé une stratégie d’intégration verticale à l’origine de son succès ».

Pour une entreprise, l’intégration verticale consiste à contrôler les différentes étapes de la fabrication d’un produit, depuis la phase de conception (design) jusqu’à la vente au client

Au début de son histoire, l’entreprise Décathlon est une chaîne de magasins. Elle achète des articles de sport (vélos, skis, chaussures de football, etc.) à des marques qui fabriquent ces produits (Nike par exemple) pour les revendre aux consommateurs

En suivant une stratégie d’intégration verticale, la société a décidé de fabriquer elle-même ses propres produits, maîtrisant toutes les étapes (création des marques, design, production, transport, vente). Aujourd’hui, l’immense majorité des produits vendus par Décathlon dans ses magasins sont des produits de marques Décathlon (comme Quechua ou Btwin). L’entreprise ne vend presque plus de produits fabriqués par des marques de sport comme Nike, Adidas, etc. 

Pour une marque qui fabrique des produits, une stratégie d’intégration verticale consiste notamment à créer ses propres magasins. 

Il existe également une stratégie d’intégration horizontale qui consiste à développer une activité parallèle à son activité principale. Par exemple, Décathlon, dont le métier était d’abord la distribution d’articles de sport aurait pu suivre une stratégie d’intégration horizontale en créant une chaîne de magasins de jouets, par exemple. 

 

Grammaire : créée

« Créée en 1976, l’entreprise basée près de Lille a développé une stratégie d’intégration verticale à l’origine de son succès ». 

Oui, vous avez bien lu : « Créée« .  Avec ses trois « e » successifs qui font un peu mal aux yeux, l’orthographe est tellement bizarre que beaucoup de personnes écrivent « créé » à la place. 

Mais si l’orthographe de « créée » est effectivement un peu étrange, elle reste correcte et finalement très logique. 

Le mot vient en effet du verbe « créer« , verbe du premier groupe dont le participe passé est « créé« . Par exemple :
« Créé en 1976, le premier magasin Décathlon a rapidement attiré de nombreux sportifs »

Transformé au féminin, on ajoute simplement le « e » qui est la marque du féminin.
« Créée au départ comme une simple chaîne de magasins, Décathlon a rapidement développé ses propres produits ». 

D’autres verbes du premier groupe comme « agréer » ou « suppléer » sont dans le même cas que « créer », mais comme ils ne sont pas souvent utilisés avec un participe passé au féminin, cette orthographe avec les trois « e » successifs est donc très rare et pratiquement limitée à « créée« . 

Crédit photo : Décathlon

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

ARTICLES RECENTS

Pause de Pâques

Je fais une petite pause pour les vacances de Pâques. Rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle publication. Photo :

CONTINUER »