Honda, premier sur la voiture autonome de niveau 3

Le constructeur automobile Honda a annoncé la semaine dernière qu’il venait de recevoir du ministère des Transports japonais la certification de « niveau 3 » pour son système de conduite autonome Traffic Jam Pilot. C’est le plus haut niveau disponible à l’heure actuelle pour les véhicules autonomes, sur une échelle allant du niveau 0 (pas d’autonomie) au niveau 5 (autonomie totale du véhicule, aussi appelée voiture sans conducteur).

Le « niveau 3 » est défini comme un niveau d’autonomie conditionnelle. Concrètement, le système de conduite automatique peut prendre le contrôle de la voiture dans certaines conditions de circulation, comme par exemple en cas d’embouteillage sur l’autoroute. Cependant, si les conditions de circulation changent, le système prévient le conducteur qu’il doit reprendre la conduite du véhicule. Celui-ci doit donc rester vigilant et se tenir prêt à conduire à tout moment.

D’autre part, et pour des questions de contrôle et de sécurité, le système doit enregistrer et conserver pendant six mois les données de transfert de contrôle entre le Traffic Jam Pilot et le conducteur, et les voitures équipées de ce système devront afficher un autocollant « Automated Drive ».

Honda est le premier constructeur japonais à obtenir la certification « niveau 3 ». La société a annoncé qu’elle allait lancer avant le 31 mars 2021 un modèle Honda Legend équipé du Traffic Jam Pilot. Selon Nikkei Asia, Nissan et Toyota sont prêts à lancer des voitures avec des systèmes autonomes de « niveau 2 ». L’allemand Audi a déjà développé des voitures autonomes de « niveau 3 » mais a pour l’instant renoncé à leur lancement commercial, notamment à cause de l’absence d’un cadre légal clair en Europe.

Lexique : rester vigilant

« Celui-ci doit donc rester vigilant et se tenir prêt à conduire à tout moment ».

En marine, « la vigie » est la personne qui est en charge d’observer la mer et les conditions de navigation, pour repérer et anticiper d’éventuels problèmes (météo, ou autres bateaux par exemple), et être prêt à réagir rapidement en cas de danger. 

Être « vigilant » signifie donc observer très attentivement les choses autour de soi, rester en alerte et prêt à faire face à un changement rapide d’environnement. 

Une personne qui est vigilante est une personne qui fait preuve de vigilance. Un vigile est une personne dont le métier est de surveiller et de garantir la sécurité d’un ensemble de personnes (par exemple dans le cadre d’événements).

Autres phrases d’exemple :
« Nous sommes pour l’instant leader sur ce marché mais nous devons rester vigilant. Nos concurrents progressent très vite »
« Le marché est en hausse depuis de longs mois maintenant mais, soyez vigilants, tout peut basculer d’un moment à l’autre ». 

Grammaire : en cas de (condition)

« Concrètement, le système de conduite automatique peut prendre le contrôle de la voiture dans certaines conditions de circulation, comme par exemple en cas d’embouteillage sur l’autoroute ». 

La préposition « en cas de » est une façon simple d’exprimer une condition. Elle est toujours suivie directement d’un nom (ici embouteillage), sans article donc. « En cas d’un embouteillage » ou « en cas de l’embouteillage » sont incorrects. 

On utilise la plupart du temps « en cas de » pour exprimer :
1. une situation possible ou très probable. Un embouteillage sur l’autoroute est quelque chose de fréquent.
2. la conséquence de cette situation (la prise de contrôle du véhicule par le système)

Ici, l’utilisation de « en cas de » est similaire à l’utilisation de « si » ou « quand » pour exprimer une généralité :
« S’il y a un embouteillage, le système de conduite automatique peut prendre le contrôle de la voiture ».
« Quand il y a un embouteillage, le système de conduite automatique peut prendre le contrôle de la voiture ». 

Crédit photo : Albert Nunez (Pexels)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

ARTICLES RECENTS

Pause de Pâques

Je fais une petite pause pour les vacances de Pâques. Rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle publication. Photo :

CONTINUER »