Le Japon et la France veulent pousser le congé paternité

En début d’année, le ministre japonais de l’environnement Shinjiro Koizumi avait fait la une des médias en annonçant qu’il allait prendre un congé paternité suite à la naissance de son fils. Il faut dire que la démarche est encore très rare au Japon, surtout à ce niveau de responsabilité.

En effet, malgré un cadre légal qui autorise tout employé japonais à prendre des congés dans la première année après la naissance d’un enfant, seulement 7,5% d’entre eux le font. Une enquête du Ministère du Travail a montré que plus de 60% des sociétés n’encouragent pas cette pratique. En conséquence, environ 40% des employés qui avaient l’intention de prendre un congé paternité y ont renoncé, d’après une étude de Mitsubishi UFJ Research and Consulting citée par Nikkei Asia, .

Le gouvernement japonais voudrait pousser la proportion d’employés prenant un congé paternité jusqu’à 30 %. Pour cela, il réfléchit à imposer aux sociétés d’informer leurs employés de leurs droits par écrit. D’autre part, les employés pourraient être autorisés à prendre leur congé paternité en trois fois, au lieu de deux actuellement, dans le but de réduire l’impact négatif des absences longues pour l’entreprise.

Même si beaucoup plus de Français prennent leur congé paternité, 67% d’entre eux en moyenne, Emmanuel Macron a annoncé le mois dernier le renforcement du dispositif légal. La durée du congé paternité en France va être doublée, passant de 14 à 28 jours, et surtout, sept jours de congé seront bientôt rendus obligatoires. Ces changements feront de la France un des pays les plus généreux en Europe, cependant encore loin des 9 semaines de congé paternité dont bénéficient les Finlandais. 

Lexique : faire la une

« En début d’année, le ministre japonais de l’environnement Shinjiro Koizumi avait fait la une des médias en annonçant qu’il allait prendre un congé paternité suite à la naissance de son fils ».

« Faire la une » ou « être à la une » est une expression journalistique utilisée à l’origine pour les médias imprimés : la « une », c’est la première page des journaux ou la couverture des magazines. 

Par extension, on utilise ces expressions pour exprimer que c’est le sujet d’actualité le plus important du moment (ou un des sujets les plus importants), même quand on parle d’autres types de médias comme la radio, la télévision ou internet. 

On dit aussi qu’un sujet bénéficie d’une importante couverture médiatique, ou même, expression plus récente, qu’il fait le buzz. Il y a une petite nuance cependant : « faire le buzz » fait en général référence à la fois aux médias et aux réseaux sociaux. 

 

Grammaire : tout + nom

« En effet, malgré un cadre légal qui autorise tout employé japonais à prendre des congés dans la première année après la naissance d’un enfant, seulement 7,5% d’entre eux le font ».

« Tout » est un des nombreux adjectifs indéfinis qui expriment une idée de quantité, comme « quelques », « plusieurs », « certains », « chaque », etc. 

L’utilisation la plus fréquente de « tout » est dans une construction « tout + article + nom ». Dans ce cas, il signifie la totalité d’un ensemble. Par exemple :
« Dans tout le pays, très peu d’employés prennent leur congé paternité ». (l’ensemble = le pays)
« Dans toute l’entreprise, il y a un seul directeur qui a pris son congé paternité ». (l’ensemble = l’entreprise)

Dans l’article, j’ai écrit « tout employé ». Le sens est donc différent parce que :
1. il n’y a pas d’article entre « tout » et le nom « employé »
2. « employé » au singulier n’est pas un ensemble

Dans cette utilisation, « tout » a exactement le même sens que « chaque ». J’aurais donc pu écrire cette même phrase de la façon suivante : 
« En effet, malgré un cadre légal qui autorise chaque employé japonais à prendre des congés dans la première année après la naissance d’un enfant, seulement 7,5% d’entre eux le font ».

Autre possibilité de dire exactement la même chose : 
« En effet, malgré un cadre légal qui autorise tous les employés japonais à prendre des congés dans la première année après la naissance d’un enfant, seulement 7,5% d’entre eux le font ».

 

Crédit photo : Dominika Roseclay (Pexels)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

ARTICLES RECENTS

Pause de Pâques

Je fais une petite pause pour les vacances de Pâques. Rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle publication. Photo :

CONTINUER »