L’Europe autorisée à surtaxer 4 milliards de dollars d’importations américaines

C’est le dernier épisode d’un conflit commercial vieux de seize ans. Depuis 2004 et la première plainte américaine devant l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), les États-Unis et l’Europe s’accusent mutuellement de verser des subventions illégales à leur champion de l’aéronautique, Boeing d’un côté, Airbus de l’autre.

En octobre l’année dernière, l’OMC avait autorisé les États-Unis à faire payer des taxes supplémentaires sur 7,5 milliards de dollars d’importations européennes. Washington avait ainsi commencé à imposer 15% de frais de douane supplémentaires sur l’importation d’Airbus et 25% sur d’autres produits européens, notamment agricoles.

La semaine dernière, soit quasiment un an après la décision favorable à Washington, l’OMC a donné son feu vert à Bruxelles pour l’application de taxes supplémentaires sur 4 milliards de dollars d’importations américaines, à commencer par les ventes d’avions Boeing . Une liste complémentaire de produits est à l’étude au niveau européen. Elle devrait également inclure des produits agricoles selon Franck Riester, le ministre français du commerce extérieur.

La sanction infligée aux États-Unis est inférieure à celle infligée à l’Europe (4 milliards de dollars contre 7,5 milliards de dollars) mais cette annonce tombe au plus mauvais moment, en particulier pour Boeing qui enchaîne les années noires. L’avionneur américain espérait rebondir cette année après les crashs en 2018 et 2019 de deux avions Boeing 737 Max. Mais la crise du coronavirus a sévèrement et sans doute durablement touché les compagnies aériennes, notamment en Europe.

Une reprise des négociations entre les deux parties semble toutefois encore possible. Si ça n’était pas le cas, l’Union européenne pourrait commencer à appliquer les taxes supplémentaires dès la fin du mois.

Lexique : donner son feu vert

« La semaine dernière, soit quasiment un an après la décision favorable à Washington, l’OMC vient de donner son feu vert à Bruxelles pour l’application de taxes supplémentaires sur 4 milliards de dollars d’importations américaines, à commencer par les ventes d’avions Boeing en Europe ».

L’expression « donner son feu vert » vient bien entendu des feux de circulation. En France, le feu vert indique que l’on peut avancer, traverser un carrefour. Le feu rouge indique le contraire, c’est à dire qu’il faut s’arrêter. 

L’expression signifie donc simplement donner à quelqu’un l’autorisation de faire quelque chose. Cette personne attendait cette autorisation. 

Ici, l’Europe attendait le feu vert (l’autorisation) de l’OMC pour appliquer des taxes supplémentaires.

Attention : l’expression contraire « donner son feu rouge » n’existe pas. Dans ce cas, on dirait simplement : 
« L’OMC n’a pas autorisé l’Europe à appliquer des taxes supplémentaires ». 

Grammaire : dès + nom  (début d’une action)

« Si ça n’était pas le cas, l’Union européenne pourrait commencer à appliquer les taxes supplémentaires dès la fin du mois« .

« Dès » est une préposition de temps qui marque le début d’une action

Les prépositions « après » ou « à partir de » ont un sens presque identique. J’aurais ainsi pu écrire :
« Si ça n’était pas le cas, l’Union européenne pourrait commencer à appliquer les taxes supplémentaires après la fin du mois »
« Si ça n’était pas le cas, l’Union européenne pourrait commencer à appliquer les taxes supplémentaires à partir de la fin du mois »

Mais il y a une petite nuance. « Dès » apporte une idée d’immédiateté

Autrement dit, quand j’utilise « dès« , je précise que « l’Union européenne pourrait commencer à appliquer les taxes supplémentaires immédiatement après la fin du mois » (le 1er novembre à 9h du matin). 

En utilisant « après » ou « à partir de« , cela peut signifier, par exemple, que l’Union européenne pourrait commencer à appliquer les taxes supplémentaires au milieu du mois de novembre.


Crédit photo : Airbus.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

ARTICLES RECENTS

Pause de Pâques

Je fais une petite pause pour les vacances de Pâques. Rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle publication. Photo :

CONTINUER »