LVMH achète « Vendôme » pour 10 000 euros

C’est un accord pour le moins inhabituel que viennent de conclure LVMH et Vendôme, une petite commune de 16 000 habitants située dans la région Centre-Val de Loire. Cette dernière a en effet vendu son nom, « Vendôme », au géant du luxe français pour la création d’une ligne de joaillerie.

Plus que la cession du nom « Vendôme », c’est le faible montant de la transaction, 10 000 euros, qui a surpris beaucoup d’observateurs et fait grincer quelques dents. Ainsi, Florent Gaspard, un conseiller municipal écologiste de la ville s’étonne au micro de France Info qu’une commune cède définitivement son nom pour un montant symbolique à une multinationale connue pour pratiquer une stratégie agressive d’optimisation fiscale.

Néanmoins, le maire de Vendôme, Laurent Brillard, met plutôt en avant un accord de partenariat avec le groupe LVMH qui a déjà implanté plusieurs ateliers de fabrication sur la commune, idéalement située à moins d’une heure de Paris en train. LVMH y est présent depuis 2018, compte y poursuivre ses investissements et employer plus de 1 000 personnes à terme.

Le groupe de luxe, qui a racheté l’an dernier le joaillier américain Tiffany, met ainsi la main sur un nom mondialement célèbre dans le monde de la bijouterie même si celui-ci n’est pas encore connu comme une véritable marque. En effet, Vendôme n’est pas que le nom d’une petite ville en Centre-Val de Loire, c’est aussi et surtout celui de la célèbre place Vendôme dans le 1er arrondissement de Paris, célèbre pour sa colonne et ses bijouteries de luxe.

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez un email à chaque nouvel article Parlons ビジネス (une fois par semaine).

Lexique : à terme

« LVMH y est présent depuis 2018, compte y poursuivre ses investissements et employer plus de 1 000 personnes à terme« .

Le mot « terme » signifie simplement la fin, d’où le verbe « terminer » qui signifie « mener à terme » quelque chose (un projet, par exemple) ou « mettre un terme » à quelque chose (par exemple un contrat). On retrouve aussi le mot dans certaines expressions fréquemment utilisées comme à court terme (bientôt), à moyen terme (un peu plus tard) ou à long terme (encore plus tard). 

Comme ils s’agit de valeurs temporelles, elles sont subjectives. Dans certains cas, le court terme pourra désigner une durée d’un mois, dans d’autres cas il signifiera une année ou même plus. 

Dans certains cas, comme dans la phrase de l’article, on utilisera l’expression « à terme » qui est assez vague. Dans cette phrase de l’article, « à terme » signifie simplement « quand LVMH aura terminé ses investissements à Vendôme », ce qui n’est pas très précis. Bien souvent, « à terme » signifie donc simplement « plus tard dans le futur« . 

Par exemple :
« Nous nous concentrons aujourd’hui sur le marché français mais, à terme, nous allons nous lancer à l’export ». 
Il n’y a pas de date précise mais le sous-entendu est le suivant : quand nous aurons mené à terme notre implantation en France, alors nous nous lancerons à l’export. 

Grammaire : celui (pronom démonstratif)

« En effet, Vendôme n’est pas que le nom d’une petite ville en Centre-Val de Loire, c’est aussi et surtout celui de la célèbre place Vendôme dans le 1er arrondissement de Paris, célèbre pour sa colonne et ses bijouteries de luxe ».

En français, on trouve les adjectifs démonstratifs (ce, cette, ces) qui désignent généralement des choses ou des personnes proches ou dont on vient de parler. « Celui » fait partie des pronoms démonstratifs qui ont deux fonctions :
– désigner des choses ou des personnes proches ou dont on vient de parler (comme les adjectifs démonstratifs)
– remplacer un nom pour éviter une répétition

On peut partager la phrase d’exemple en deux phrases : 
1. Vendôme n’est pas que le nom d’une petite ville en Centre-Val de Loire
2.
Ce nom est aussi le nom de la célèbre place Vendôme dans le 1er arrondissement à Paris 

Le pronom démonstratif « celui » permet de rassembler les deux phrases en une seule en remplaçant « ce nom« . Les adjectifs démonstratifs simples (comme celui) sont toujours suivi d’une préposition (ici « de« ) ou d’un pronom relatif (« qui », « que », « où »,…). Par exemple : 
« Vendôme est
le nom de la célèbre place des bijoutiers à Paris. C’est celui que LVMH a choisi pour lancer une nouvelle gamme de bijoux ». 

Par contre, les formes composées des prénoms démonstratifs (celui-ci, celle-là, ceux-ci, …) sont utilisées sans préposition ni pronom relatif. Par exemple la phrase précédente dans l’article : 
« Le groupe de Luxe, qui a racheté l’an dernier le joaillier américain Tiffany, met ainsi la main sur un nom mondialement célèbre dans le monde des bijoux même si celui-ci n’est pas encore connu comme une véritable marque ». 

Les pronoms démonstratifs se déclinent en genre et en nombre avec le nom qu’ils remplacent. Voir le tableau ci-dessous. 

Singulier
Pluriel
Masculin
celui, celui-ci, celui-là
ceux, ceux-ci, ceux-là
Féminin
celle, celle-ci, celle-là
celles, celles-ci, celles-là

Photo : Clarisse Crosset (Unsplash)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

ARTICLES RECENTS

Pause de Pâques

Je fais une petite pause pour les vacances de Pâques. Rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle publication. Photo :

CONTINUER »