Recettes en baisse pour les radars automatiques en France

Les radars automatiques français font moins recette qu’avant. C’est la conclusion que l’on peut tirer du communiqué de presse de la Sécurité Routière paru la semaine dernière. En effet, les recettes des quelque 4 000 radars automatiques se sont élevées à 760 millions d’euros en 2019, soit une baisse de 12% par rapport à l’année précédente.

C’est la seconde année consécutive de baisse après une année record en 2017 à plus de 1 milliard d’euros. La diminution des recettes en 2018 et 2019 serait en partie due au mouvement de protestation des « Gilets Jaunes » et à une augmentation des actes de destruction volontaire des radars. Le ratio des radars en état de marche serait ainsi tombé de 93% en 2017 à 74% en 2019.

Malgré la remise en état cette année des radars détruits, il est très probable que la baisse se poursuive en 2020 du fait de la crise du coronavirus. D’après le journal Les Échos, le gouvernement prévoit par contre un retour à la normale en 2021, avec des recettes supérieures à 800 millions d’euros.

Selon la Sécurité Routière, 89% des recettes des radars automatiques sont directement reversées au budget de l’État pour la sécurité des utilisateurs des routes et autoroutes du pays, une priorité du gouvernement français depuis plusieurs années.

L’abaissement des vitesses maximales autorisées, entre autres mesures, a permis de réduire le nombre de morts sur les routes d’environ 3 992 personnes en 2010 à 3 244 personnes l’an dernier. Pour comparaison, le nombre de morts annuel sur les routes au Japon est sensiblement le même qu’en France, malgré une population deux fois plus importante. 

Lexique : faire recette

« Les radars automatiques français font moins recette qu’avant ».

L’expression « faire recette » n’a pas de relation ici avec les recettes de cuisine. 

La recette signifie aussi le total des sommes d’argent reçues. Par exemple, quand on parle de la recette d’un événement (sportif, culturel, …), on parle de la somme d’argent collectée pour cet événement. Une utilisation fréquente est par exemple les recettes du billetterie pour désigner l’ensemble de l’argent gagné par la vente de billets pour un spectacle. 

« Faire recette » signifie donc rapporter de l’argent, et par extension, sert à décrire un succès commercial.  

 

Grammaire : du fait de (cause)

« Malgré la remise en état cette année des radars détruits, il est très probable que la baisse se poursuive en 2020 du fait de la crise du coronavirus ». 

La construction « du fait de » + ARTICLE + NOM est une des nombreuses façons d’exprimer la cause en français

Ici : la crise du coronavirus s’est déclarée en 2020. La conséquence de ce fait est que les recettes des radars automatiques vont continuer à baisser (à cause du confinement général pendant plusieurs semaines notamment). 

La construction « du fait de » + ARTICLE + NOM permet d’exprimer la cause de façon neutre, contrairement à « à cause de »  qui apporte une nuance négative ou « grâce à » qui apporte une nuance positive. 

Dans cette phrase de l’article, on ne pourrait pas utiliser « grâce à » mais on pourrait utiliser « à cause de » :
« Malgré la remise en état cette année des radars détruits, il est très probable que la baisse se poursuive en 2020 à cause de la crise du coronavirus ». 

Crédit photo : Pixabay.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

ARTICLES RECENTS

Pause de Pâques

Je fais une petite pause pour les vacances de Pâques. Rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle publication. Photo :

CONTINUER »